Accès

Les hassidimes font encore la pluie et le beau temp à Boisbriand

8 mai. 08, 13h50
Encore une histoire de religion (juive): à Boisbriand

Accommodements raisonnables, arrangements raisonnables, pour des histoires religieuses: j'en ai plein mon cul!
La dernière: une huissière est envoyé avec un mandat, à Boisbriand, pour évincer une famille de confession juive, hassidique, qui ne payait pas son loyer depuis plusieurs mois sans aucun doute, puisqu'on en était à les expulser.

1-Hors l'agent est encerclée par des femmes et des enfants d'un côté et des hommes de l'autre, pour l'empêcher de faire son travail.
Pourquoi?
Parce que le rabbin n'a pas donné son approbation!
«Les manifestants dénoncent les propriétaires, qui auraient profité des problèmes de santé du «Grand Rabbin», autorité suprême de la communauté, pour agir.

Ceux-ci auraient irrité leurs coreligionnaires en faisant appel à la Régie plutôt qu'aux autorités religieuses pour régler un problème d'argent.

Ces choses doivent être référées à un tribunal juif de rabbins», explique le rabbin Erin Mizrahi.»

Depuis quand a-t-on besoin de la permission et l'approbation d'un chef religieux avant de faire appliquer la loi?

2-La police est appelé.
Des discussions se font.
Pourquoi des discussions?
Il y a un mandat qui a été émis ou non?

3-La police se rend devant un juge.
Pourquoi?

4-Le juge suspend l'application du mandat.
Pourquoi?

Après les amérindiens (qui sont extrémistes, bandits (...ceux qui le sont: pas tous)) qui peuvent faire ce qu'ils veulent, les juifs (extrémistes, orthodoxes (...ceux qui le sont: pas tous)), les musulmans (extrémistes, orthodoxes (...ceux qui le sont: pas tous)) et quoi d'autres?

p.s.: Pour ceux qui liront ce billet, ne soyez pas surpris de le revoir à répétition, pendant plusieurs jours, car je veux lui assurer une visibilité...car je suis insulté et écoeuré de ses façons de faire de nos gouvernements envers certains individus qui ne sont pas traités comme l'ensemble de la population.


Boisbriand - Huissière refoulée Hassidim en colère Vincent Larouche
Le Journal de Montréal
08/05/2008 05h09 - Mise à jour 08/05/2008 09h45
Des femmes avec leurs enfants ont manifesté leur opposition à la présence de la huissière à Boisbriand.
Photo Le Journal - Luc Laforce
Une huissière qui s'était rendue dans le quartier hassidique de Boisbriand pour exécuter un ordre d'éviction a eu affaire à une cinquantaine de Juifs en colère qui lui ont fait comprendre qu'il n'était pas question d'expulser une famille sans ordre du «Grand Rabbin», hier.

La huissière s'est présentée à un appartement de la rue André-Ouellet peu avant 10 h, munie d'un ordre d'éviction émis par la Régie du logement à la demande du propriétaire, pour cause de non-paiement.

Une foule en colère séparée en deux groupes (femmes et enfants d'un côté, hommes de l'autre) lui a vite signifié qu'elle ne pouvait agir à sa guise dans la communauté de Kiryas Tosh, qui abrite 3000 hassidim.

Agent médiateur

Les agents de la Régie de police Thérèse-de- Blainville ont été appelés sur les lieux. Un agent médiateur a été désigné pour discuter avec les mécontents.

«L'expérience nous a montré que la patience et le dialogue ont toujours donné de bons résultats dans ce genre de situation», explique l'agent Martin Charron, porte-parole du corps policier.

Lors du passage du Journal hier midi, la foule bloquait toujours l'accès à la résidence de Cham Friedman, qui pleurait dans l'escalier de son appartement.

«J'ai été ici 16 ans. Ma femme est finalement enceinte, après des années de traitement de fertilité, et on veut me mettre à la porte», dit le père de quatre autres enfants.

Tribunal juif

Les manifestants dénoncent les propriétaires, qui auraient profité des problèmes de santé du «Grand Rabbin», autorité suprême de la communauté, pour agir.

Ceux-ci auraient irrité leurs coreligionnaires en faisant appel à la Régie plutôt qu'aux autorités religieuses pour régler un problème d'argent.

«Ces choses doivent être référées à un tribunal juif de rabbins», explique le rabbin Erin Mizrahi.

«Certains individus ont adopté des comportements dictatoriaux, ils veulent de l'argent», dénonce quant à lui Joel Stern.

Les mécontents ont présenté leurs arguments en cour en après-midi au palais de justice de Saint-Jérôme et ont fait suspendre temporairement l'ordre d'éviction.

La police a quitté les lieux vers 15 h, le calme étant rétabli. Il a été impossible de joindre les propriétaires hier.


Catégories: Actualité, Art de vivre
Ajoutez un commentaire

Commentaires

PornCircus
PornCircus
8 mai. 08, 14h25

Vous ne semblez pas comprendre que les Juifs sont le peuple élu par Dieu lui même. C'est à eux qu'il a donné les 10 commandements... J'espère ne pas avoir brisé votre détecteur de sarcasme...

Quoique des fois je me demande à quel point l'ancien testament est prit au sérieux par nos dirigeants...  C'est presque troublant...

«L'expérience nous a montré que la patience et le dialogue ont toujours donné de bons résultats dans ce genre de situation», explique l'agent Martin Charron, porte-parole du corps policier.   Ce genre de commentaire est très ironique lorsque l'on pense aux Palestiniens... mais bon...

Très bon billet!

Bonne journée!  

 

lepointilleux
lepointilleux
8 mai. 08, 14h42

Merci PornCircus. Enfin vous semblez comprendre le gros bon sens en approuvant mes propos! Vous semblez avoir grandi depuis quelques semaines...(j'espère que vous aurez compris que je n'en pense rien de tel)
Dieu lui même dites-vous?
Pour être soi même, il faudrait commencé par avoir été!
Ti-Georges Harper Charest, ou ti-Georges, Harper et Charest sont de fervents catholiques et vont à la messe tout les dimanches.
La patience: bien sur! Mais toujours avec les mêmes ou enfin "les mêmes" voient leur rang s'engrosser d'années en années, mais des mêmes genres d'extrémistes de droite, de bandits conservateur, religieux de préférence!

(N'interprétons pas que je dis que tout les religieux, les conservateurs, ceux de droite, sont tous des extrémistes, des bandits et le reste...mais bien ceux qui le sont...pour ceux qui liront ce commentaire...
ex.: Tout les noirs ne sont pas communistes, mais Barack Obama, lui, l'est !
(ce n'est pas de moi, mais de la droite américaine!
Sommes-nous bien en 2008?
Vous êtes certain?
Nous ne sommes pas en 1958?
Vous en êtes sur?)

PornCircus
PornCircus
8 mai. 08, 15h56

Peu importe où l'on est dans le temps, le fait est que nous avons encore beaucoup de chemin à faire en tant que société!   ;o)

sirmikelo
sirmikelo
5 avr. 12, 11h35

La loi c'est la loi, la meme pour tous. Si on commence a la plier, on va etre dans le meme petrin que les Francais en France. Je suis meme pas ne au Canada, j'suis arrive ca fait 40ans. J'ai du me plier comme n'importe qui ici au loi et au demande du pays et j'en suis plus que fier d'etre ici. Si vous aller dans n'importe quel pays sur cette planet, vous devriez vous conformer a leur systeme et leur politique, et croyez moi, quand je vous dit que dans certain pays, si vous le faites pas, serait dangereux pour votre propre securite...

Vous devez être connecté pour pouvoir laisser un commentaire. Si vous n'êtes pas membre, inscrivez-vous!
Fermer

Publicité