Accès

CONSTITUTION CANADIENNE DE 1867: FRAUDES, MEURTRES ET TERREUR...

13 sep. 08, 20h57
LA CONSTITUTION CANADIENNE DE 1867: FRAUDES, MEURTRES ET TERREUR...
Facebook: http://www.facebook.com/group.php?gid=30117312178
MISE À JOUR -- LE DIMANCHE 18 OCTOBRE 2009

À LA SUITE DES ÉTATS GÉNÉRAUX SUR L'ÉDUCATION DE 1995-1996, PAULINE MAROIS EST CONSIDÉRÉE COMME LA "MÈRE DE LA RÉFORME DE L'ÉDUCATION". CETTE RÉFORME EST CONSIDÉRÉE COMME UN ÉCHEC PAR BERNARD LANDRY, JOSEPH FACAL ET JEAN-FRANÇOIS LISÉE D
U PARTI QUÉBÉCOIS...

AUJOURD'HUI, ELLE VEUT DONNER UN DERNIER COUP DE MASSUE: LE PQ DE PAULINE MAROIS VEUT UN QUÉBEC BILINGUE... CE QUI SERA LA DERNIÈRE ÉTAPE VERS NOTRE ASSIMILATION FINALE, COMME À L'EXEMPLE DU MANITOBA ET DU NOUVEAU-BRUNSWICK.


LE FRANÇAIS EST DÉJÀ EN SITUATION CRITIQUE AU QUÉBEC...



VOYEZ L'ASSERMENTATION D' AMIR KHADIR, NOUVEAU DÉPUTÉ DU PARTI QUÉBEC SOLIDAIRE... ÉCOUTEZ-LE RÉCITER UN EXTRAIT DU POÈME DU PATRIOTE Gérald GODIN (1938 - 1994). VOICI LE POÈME " T'EN SOUVIENS-TU GODIN ? " :

T'en souviens-tu, Godin
astheure que t'es député
t'en souviens-tu
de l'homme qui frissonne qui attend l'autobus du petit matin
après son chiffre de nuit

t'en souviens-tu
des mal pris qui sont sul'bien-être
de celui qui couche dans la neige
des trop vieux pour travailler
qui sont trop jeunes pour la pension
des mille métiers mille misères
l'amiantosé le cotonisé
le byssinosé le silicosé
celui qui tousse sa journée
celui qui crache sa vie
celui qui s'arrache les poumons
celui qui râle dans sa cuisine
celui qui se plogue sur sa bonbonne d'oxygène
il n'attend rien d'autre que l'bon dieu vienne le chercher

t'en souviens-tu
des pousseurs de moppes
des ramasseurs d'urine dans les hôpitaux
ceux qui ont deux jobbes une pour la nuitte une pour le jour
pour arriver à se bûcher une paie comme du monde
t'en souviens-tu, Godin
qu'il faut rêver aujourd'hui
pour savoir ce qu'on fera demain?
...



MAINTENANT COMPAREZ LES PRÉCÉDENTES VIDÉOS AVEC CELLE-CI...
Et constatez par vous-même le genre de candidat que le clan Marois a choisi pour remplacer Jean-Claude St-André dans le comté de l'Assomption. Dans cette vidéo datant de quelques
mois avant l'élection du 8 décembre 2008, il injuriait le Parti Québécois tout en jouissant de ses conflits internes... De plus, ce n'est pas l'éthique qui semble le Code de conduite de ce monsieur. Ainsi, imaginez-vous qu'il flirtait avec le Parti Libéral tout en s'exposant au plus offrant ! C'est le clan Marois qui a fait la meilleure offre... Nul doute que la machine péquiste a été mobilisée pour faire élire cette "girouette" qui a aussitôt adopté un discours contradictoire, à l'image même du PQ renouvelé...

Le simple fait que son clan ait "flushé" le réputé Jean-Claude Saint-André
, pour que les citoyens assistent ensuite à son dénigrement dans les coulisses journalistiques, a eu pour effet inverse qu'elle se fasse elle-même mettre en évidence auprès de la population du Québec.

En effet, les citoyens se sont soudainement souvenus
de Madame Marois quand elle était ministre, entre autres faits, de la rénovation de son bureau et des 2 salles de travail, incluant 2 "toilettes silencieuses" situées entre ces deux salles, et le tout au coût d'environ 800,000.00$ ???...
Néanmoins, les citoyens comprennent tous que dans ce contexte luxueux de simplicités, Madame Marois est une pauvre dame qui demeure dans un modeste chalet (voir vidéo)...


Il faut souligner que Jean-Claude Saint-André est aussi un ancien porte-parole du Parti Québécois en matière de natalité et démographie à l'Assemblée nationale du Québec. En se débarrassant de ce réputé porte-parole
sur la lancée de motifs vraisemblablement tous aussi faux que diffamatoires, le clan Marois a ainsi "flushé", publiquement et symboliquement, le messager ainsi que le message qu'il représentait; c'est-à-dire la raison d'être à l'origine de la fondation du Parti (des) Québécois: L'indépendance du Québec et/ou les espoirs d'affirmation de la véritable identité historique des Québécois «de souche» comme Peuple (voir plus bas)...

Certaines rumeurs nous assuraient que Pauline Marois serait éventuellement "flushée" du Parti Québécois suite à la défaite électorale de son parti le 8 décembre 2008. De plus, les mêmes rumeurs du milieu évoquaient la chute du Parti Québécois ou son sabordement éventuel.

Néanmoins, lors des élections du 8 décembre 2008, le Québec a enregistré le pire taux de participation de son histoire. Selon le site internet de Radio-Canada, le Directeur général des élections (DGE), Me Marcel Blanchet, a qualifié le taux de participation de « Catastrophique et désolant »... Propos d'ailleurs confirmés par les données officielles présentées sur le site du Directeur Général des Élections du Québec; seulement 57.33 % des électeurs se sont prévalus de leur droit de vote. De plus, ce pourcentage révèle maintenant que 1.5 % (50 058 rejets) des bulletins ont été rejetés...

Cependant, Me Blanchet a oublié que lors de la fameuse élection discriminatoire et frauduleuse ayant servit à imposer la Constitution du Canada de 1867, seulement 72 412 (6.5 %) électeurs hommes seulement (excluant femmes, peuples autochtones et métis) ont pu exercer librement leur droit de vote pour élire 64 "députés" du Québec à ce nouveau parlement fédéral de 1867... La tenue de cette élection discriminatoire et frauduleuse a eu lieu en ne considérant que la population du Québec déjà recensée en 1861, laquelle totalisait alors 1 111 566 sujets britanniques (autochtones et métis exclus)... Si vous ne me croyez pas, lisez plus bas dans cette page...

Avec tout ce qui s'est tramé de la part des "petits syndicaleux" qui entourent le clan Marois, le premier ministre du Québec est toujours le gouvernement Libéral de Jean Charest
, qui a été élu sans effort. Son gouvernement est devenu majoritaire avec 66 candidats élus pour un pourcentage de 42.05% des voix, comparativement à 51 candidats élus pour un pourcentage de 35.15 % des voix pour le Parti Québécois. Sauf que, comme le note le BOUC-Magazine dans son dernier Boucan 2008:
«
Certes, le Parti Québécois a réussi à sauver les meubles en faisant en sorte que les Libéraux n'obtiennent qu'une mince majorité. Cependant, il faut constater que le PQ n’a obtenu, en nombre absolu, que 14 000 votes de plus (1 %) qu’à la dernière élection. »

Finalement, lors de l'allocution victorieuse de Pauline Marois, des dizaines de militants du PQ, le poing levé et jouant aux révolutionnaires, scandaient constamment: « Québec un pays!!! » ...Madame Marois cachant difficilement son malaise et se sachant diffusée en direct dans toutes les chaînes de télévision canadiennes, leur a finalement déclaré qu'il fallait garder l'espoir... Nous savons tous que ces militants vont éventuellement réaliser, dans ce cas-ci, cette citation de l'écrivain français Pierre Daninos: « L'espoir, une des rares choses que l'on entretienne à peu de frais - souvent même pour rien... »

« Si je vous ai bien compris, vous êtes en train de dire: à la prochaine fois ! » disait René Lévesque
. Cependant, je crois que la prochaine fois, nous pourrions assister à des événements plutôt inusités dans ce climat d'incertitudes économiques et d'instabilités politiques.

PAR EXEMPLE
:


DEMANDE POUR L'ÉMISSION D'UN BREF D'HABEAS CORPUS
ET EN INJONCTION PERMANENTE
KATHLEEN MOORE c. ELIZABETH WINDSOR

Kathleen Moore est une activiste de Montréal, d'allégeance fédéraliste. Elle soutient la "bilinguisation" du Québec tout comme Pauline Marois du Parti Québécois. De plus, bien que je sympathise avec certains des éléments dénoncés par Madame Moore, je ne suis aucunement d'accord avec plusieurs erreurs historiques affirmées dans son blogue, dont voici des extraits :

«
Comme a dit un de nos fondateurs, George-Étienne Cartier, le Canada fut fondé en paix et en cordialité.

Il faut retrouver ces qualités, le plus tôt possible.

Je soutiens le bilinguisme réel à travers le Canada, comme droit de citoyen, tout en protégeant les berceaux, les mère patries de nos deux races fondatrices sur la Constitution du Canada.

Parce que tout le Canada appartient à tous les canadiens et à toutes les canadiennes.  Si on ne peut pas se déplacer dans tout son pays parce qu'on ne peut pas gagner sa vie à cause d'une «langue étrangère,» on n'est pas citoyen, on est touriste.

De plus, ceux qui nous manipulent ont cherché pour une faille afin de nous diviser. Cette faille c'est la langue.  Si on était bilingue à travers le Canada, ils ne pouvaient jamais lancer la première bombe pour nous diviser.

Le français et l'anglais sont l'héritage de TOUS les canadiens et de TOUTES les canadiennes.  Il faut être fière de ça et apprendre à se parler ensemble. Et donner cette héritage à tous nos enfants.

Sinon, quelqu'une d'autre va parler pour nous, et qui sait ce qu'il va dire ? » ...

Kathleen Moore Pageot

Petite fille de Georges Émile Pageot et d'Antoinette Vézeau de St-Eustache; plus petite fille de Thomas Pageot et de Marie-Catherine Roy (1675):

http://pages.infinit.net/mandrack/mcathe.htm

Montréal, le 20 septembre 2007

(Auto-didacte en français, donc veuillez excuser les fautes d'orthographe ou les trous de vocabulaire.)

............

Je me dois de répondre à Madame Moore qui semble fière de citer ses racines françaises de St-Eustache, qu'elle est elle-même un exemple concret résultant du processus d'assimilation ayant cours depuis la conquête britannique. En effet, c'est en 1759 et 1760 respectivement que Québec et Montréal tombèrent aux mains des Anglais et selon Éric Bédard dans son Histoire du Québec :

Cette victoire britannique marque la fin de la Nouvelle-France. Les « Canadiens » sont désormais confinés à la « province of Quebec », c'est-à-dire à la vallée du Saint-Laurent. Les institutions canadiennes, à la fois religieuses et civiles, sont sérieusement remises en question par le nouveau régime qui entend faire des « Canadiens » de loyaux sujets de la Couronne britannique.

En tant que Québécois
«de souche», la langue française est ma langue maternelle et je ne la considère aucunement comme une «langue étrangère» telle qu'elle est qualifiée par Madame Moore. Mon pays c'est le Québec et lorsque je voyage "hors-province", je suis considéré comme un touriste à qui l'on s'adresse exclusivement en anglais et sans compromis.

Je ne veux pas
laisser à nos enfants et descendants, un héritage d'assimilation ethnolinguistique et culturelle ainsi qu'abandonner les richesses et ressources naturelles du dernier territoire qu'il nous reste. Je veux plutôt leur laisser mon pays reconquis des mains des descendants et collaborateurs de ces bandits envahisseurs qui nous l'ont pris par la force des armes. Comme vous le constaterez plus bas, le Canada ne fut pas fondé par deux races, et surtout pas «en paix et en cordialité» comme le cite Madame Moore, mais plutôt fondé par la mise en place d'un régime d'oppression et de terreur qui est allé jusqu'à la commission de meurtres politiques dans le but de notre assimilation. De plus, comme vous le verrez plus bas, ce même régime a agit de manière discriminatoire et frauduleuse pour nous imposer sa fameuse Constitution du Canada de 1867.
.......................................................................................................
Maintenant, pour ceux qui ne savent pas qui est ELIZABETH WINDSOR, cliquez sur ce lien: http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lisabeth_II_du_Royaume-Uni


Pour ceux qui ne connaissent pas les implications d' ELIZABETH WINDSOR et du Parlement Britannique et des Actes de l'Amérique du Nord Britannique (AANB):
Les Actes de l’Amérique du Nord britannique (AANB) sont un ensemble de lois du Parlement britannique adoptées entre 1867 et 1975, qui ont établi, puis successivement amendé, la constitution de la Confédération canadienne. Depuis 1982, l'Acte de l'Amérique du Nord Britannique de 1867 est officiellement connu sous le nom de Loi constitutionnelle de 1867. La Loi de 1982 sur le Canada, qui est aussi une loi du Parlement britannique, est venue couper les derniers liens juridiques entre le Royaume-Uni et le Canada. La Loi constitutionnelle de 1982, qui est une loi canadienne, est alors devenue une partie de la constitution du Canada. Il est à noter que le Québec a alors refusé d'adhérer à cette constitution (Loi constitutionnelle de 1982).

Pour mieux comprendre ce qui précède, il faut d'abord se rappeler que lors de cette fameuse entente du remaniement de la Constitution de 1867 effectué en 1982; le premier ministre du Québec, René Lévesque, n'était pas présent pendant l'entente; ses homologues se sont rencontrés à son insu lors de cette fameuse "Nuit des Longs Couteaux". Cette même nuit, Pierre Elliot Trudeau mit à exécution son fameux plan "subversif" à l'origine du problème constitutionnel actuel . Note: Ici l'expression "à son insu" a le sens juridique "ex parte"; sans la présence d'une partie, ce qui constitue évidemment un vice de consentement dans le contexte douteux de cette "entente nocturne"...


Voici une dernière vidéo résumant assez bien ce qui s'est produit depuis 1980 jusqu'à nos jours... Ensuite, je vous invite à lire le chemin de votre destinée, vers l'avenir de votre choix, soit, celui de votre silence ou celui de votre action...
.........................................................................................................................
........MAINTENANT, LISEZ LE CHEMIN DE VOTRE DESTINÉE........

LA CONSTITUTION CANADIENNE DE 1867: FRAUDES, MEURTRES ET TERREUR...

STEPHEN HARPER ET JOHN A. MACDONALD CET AUTRE PREMIER MINISTRE DU CANADA QUI A ORDONNÉ LE MEURTRE POLITIQUE DU CHEF MÉTIS LOUIS RIEL EN 1885, ONT CECI EN COMMUN :

Le Parti Conservateur du Canada a été connu sous une variété de noms au fil des années. Initialement connu sous le nom de Parti LIBÉRAL-CONSERVATEUR, ils abandonnèrent le mot « libéral » en 1873, bien que certains candidats continuèrent d'utiliser ce nom.

Défaite du mot « LIBÉRAL » aux élections fédérales 2008:

Stéphane Dion, les bras grands ouverts aux étrangers, avait d’abord proclamé 800 million$ supplémentaires pour l’immigration s’il était élu.

Justin Trudeau ayant stimulé le « vote ethnique » de sa circonscription avec ces 800 million$, a donc été élu sans effort...

ARGENT (Money) + VOTE ETHNIQUE: Malgré la présente crise économique et les pertes d'emplois quotidiennes, les politicien$ du Québec et du Canada vont évidemment continuer d’exploiter le « vote ethnique » du Québec sous le faux prétexte du « multiculturalisme » économique...

Ainsi, dans le contexte des élections provinciales du 8 décembre 2008, Madame Pauline Marois avait promis un chèque de 200$ aux 2,1 millions de prestataires du crédit d'impôt pour la TVQ, et ce, pour un montant total de 420 MILLION$; et...

Pendant que les problèmes sociaux suivants sont en hausse constante : jeunes en difficulté, toxicomanie-alcool et drogues, jeux pathologiques, violences conjugales/crises familiales, criminalité, gangs de rue, prostitution esclavagiste, tarifs d'HYDRO-QUÉBEC, logement, travail au noir(par survie), coupures dans la santé et l'éducation, anglicisation de Montréal, décrochage scolaire, augmentation de frais de scolarité, itinérance, maladies mentales, suicides, etc...; et…

Pendant que le Québec a abandonné 2 050 de ses enfants en 2007-2008 et que tous les jours, il y aurait des parents qui laissent tomber leurs enfants et viennent les porter dans des centres jeunesse avec les affaires du petit dans des sacs de poubelles, et selon les statistiques, 1 053 enfants sont placés jusqu'à l'âge de 18 ans pour des raisons d'abandon, ce qui représente 20% de tous les cas de placement (abus physique, abus sexuel, troubles de comportement et négligence)...; et

Pendant que nos enfants n’ont aucun avenir et que la jeunesse du Québec s’endette, se criminalise ou se marginalise par désespoir ou désoeuvrement, les partis politiques ouvrent les bras pour accueillir 50 000 immigrants par année au Québec, dont la majorité s'ajouteront au nombre de citoyens assistés sociaux et de désespérés; et...

Pendant que le déclin démographique des Québécois «de souche» est en voie d'atteindre un seuil irréversible; et…

Pendant que Pauline Marois, chef du parti Québécois, une fois élue, entend appliquer son projet d’immersion anglaise de l'enseignement de l’histoire, la géographie, les mathématiques et la littérature vers la fin du primaire, et ce, mur à mur, à toutes les écoles et à tous les enfants du Québec; et...

Pendant que le Projet d'Union Nord Américaine (UNA), aussi appelée le Projet pour une «Intégration Profonde», est maintenant concrétisé (Sommet de Montebello, 20-21 août 2007) dans le plus grand secret et en l'absence d'aucun débat public; et…

Pendant que le Super-Corridor MexiqueÉtats-UnisCanada est en construction dans le cadre d’une annexion (Intégration Profonde) des trois pays sous le faux prétexte d'un nouveau marché commun, (bientôt ex-NAFTA); et…

Pendant qu’en 2010, les deux extrémités du Super-Corridor «North American Super Corridor Coalition (NASCO)», comprenant 12 voies en construction, devraient mieux absorber le flux du trafic et relier directement le Mexique et Montréal; et...

Pendant que des simulations d’un nouveau parlement «Forum sur l'intégration Nord-Américaine (FINA)» sont en cours ici même à Montréal pour façonner le devenir de l’Amérique du Nord, dont précisément le Québec (avec l'appui de Mme Pauline Marois depuis mai 2003 ???); et…

Pendant que le Québec serait la destination idéale de millions d'immigrants ayant la pleine mobilité de main d'oeuvre et immigration (tel que confirmé par la version française du Document--pages 89-90 du Projet d'Union Nord Américaine), pour venir profiter de nos quelques programmes et services sociaux encore disponibles lors de l'accueil : Aide sociale, logements, HLM, RAMQ, etc...; et…

Pendant que selon le même document officiel version française, le Canada et le Québec seront également obligés de subventionner le Mexique afin de hausser le niveau de vie des 107 millions de Mexicains (recensement 2007); et...

Pendant que les Mouvements Syndicaux du Québec n'avisent pas leurs membres travailleurs de la source et des conséquences des présentes turbulences économiques et sociales prévues pour s'accentuer vers 2010 et au delà; et...

Pendant que Jean Charest et les libéraux provinciaux ont brûlé100 MILLION$ lors des élections provinciales du 8 décembre 2008 en invoquant le besoin de «stabilité politique» pour justifier ces élections (ici vous comprenez ce besoin pour l'échéance de 2010 ?); et…

Pendant que depuis plusieurs années, les maisons de sondages et politiciens ont introduit culturellement le terme «francophone» utilisé en statistiques afin de redéfinir subtilement notre « identité québécoise historique », à l'effet que nous ne sommes que des francophones résidents de la Province de Québec, et cette définition est maintenant celle du Rapport Bouchard-Taylor qui rejoint celle de la Déclaration Elvis Gratton; et…

Pendant qu' Elvis Gratton n'est toujours pas trilingue :
- Hey Donkey, do you speak american ?...
- Yes$$, mon chum, Money talks...
- Hé Burrito, habla español ?...

- Non, ostie, je parle le "tabarnakos"...; et...

Pendant que tout cela se passe et que nous sommes «Quelque chose comme un grand Peuple !» et que la véritable identité québécoise n’est toujours pas définie; et...

Pendant que les politiciens mafieux et partis politiques traditionnels, appuyés financièrement par l'Establishment de ce beau Québec, nous trahissent et poursuivent le processus de notre assimilation ethno-linguistique et culturelle; et...

Pendant que la plupart de ces précédents intervenants oublient ou ignorent qu'en plus de la langue française provenant du tronc ancestral des Québécois «de souche», la véritable identité québécoise se définit aussi par le moyen de la science de la Généalogie historique; et...

Considérant que la pendaison de nos fameux patriotes Québécois «de souche» en 1839 ainsi que celle
de Louis Riel, chef des Métis du Canada français en 1885, sont des "meurtres politiques" perpétrés sous le faux prétexte de trahison; et ...

Considérant que les dits "meurtres politiques"ont été perpétrés afin de terroriser la population et ainsi dissuader toute tentative de rébellion et libération de la part du peuple Québécois «de souche» et de chacun des peuples composant la Grande Nation Autochtone du Québec; et...

Considérant que la peine de mort était la peine capitale appliquée publiquement afin de maintenir le régime d'oppression et de terreur des envahisseurs britanniques,
sous le dit prétexte de trahison, tel que relaté par le gouvernement du Canada dans son Historique de la peine de mort au Canada; et...

Considérant que la peine de mort a été abolie par le parlement Canadien en 1976, abolition reposant sur le risque de condamnations erronées et sur les incertitudes au sujet de l'efficacité de la peine de mort comme moyen de dissuasion; et...

Considérant que selon l'Historique de l'évolution du droit de vote fédéral, tel que relaté par le gouvernement du Canada, les femmes, les Autochtones et les membres de certaines confessions religieuses, n'avaient aucune liberté d'exercer leur droit de vote au moment où le Québec aurait soi-disant, exprimé le désir de contracter une Union Fédérale avec les autres provinces pour ne former qu'une seule et même Puissance (Dominion) avec une constitution reposant sur les mêmes principes que celle du Royaume-Uni; et...

Considérant que selon l'Historique des circonscriptions de 1867,
tel que relaté par le gouvernement du Canada, au moment de la première élection fédérale tenue du 7 août 1867 au 20 septembre 1867, devant confirmer l'appui de la population du Québec à la Constitution, seulement 72 412 électeurs hommes ont pu exercer librement leur droit de vote pour élire 64 députés au nouveau parlement fédéral; et...

Considérant également qu'au moment de cette première élection fédérale tenue du 7 août 1867 au 20 septembre 1867, celle-ci s'est tenue sur la base d'un recensement de 1861, et qui totalisait 1 111 566 sujets britanniques, excluant de façon discriminatoire les peuples autochtones et métis; et...

Considérant également qu'au moment de cette première élection fédérale excluant de façon discriminatoire, femmes, peuples autochtones et métis, tenue du 7 août 1867 au 20 septembre 1867, les 72 412 électeurs hommes ayant exercé leur droit de vote, ne représentent que 6.5 % des 1 111 566 sujets britanniques du fameux recensement de 1861 apparaissant au tableau démographique de l'Institut de la Statistique du Québec; et...

Considérant qu'au moment de la première élection fédérale discriminatoire et frauduleuse tenue du 7 août 1867 au 20 septembre 1867, devant confirmer l'appui de la population du Québec à la Constitution, vingt trois (23) députés ont été élus par soi-disant acclamation, sans aucun scrutin; et...

Considérant également que lors de cette élection discriminatoire et frauduleuse, pas moins de 20 avocats, 5 notaires, 7 médecins et 3 journalistes-rédacteurs ont pu être élus députés des intérêts de l'Empire Britannique et ceux des dirigeants mis en place par le régime d'oppression et de terreur; et...

Considérant que le peuple Québécois «de souche» et chacun des peuples composant la Grande Nation Autochtone du Québec, étant alors sous l'emprise et la menace d'un régime d'oppression et de terreur des envahisseurs britanniques, la majorité de la population était dans l'incapacité réelle d'exercer ses droits civils et d'exprimer son libre consentement au contrat Constitutionnel de 1867; et...

Considérant que le peuple Québécois «de souche» et chacun des peuples composant la Grande Nation Autochtone du Québec, n'ont jamais mandaté par volonté populaire (ou par référendum), les dirigeants mis en place par le régime d'oppression et de terreur des envahisseurs britanniques, pour que le Québec adhère à la Constitution de 1867; et...

Considérant que l'adhésion forcée et sous contrainte à la Constitution de 1867 [29 mars 1867 - Préambule], garantissait faussement de développer la prospérité du Québec, soit, celle du peuple Québécois «de souche» et de chacun des peuples composant la Grande Nation Autochtone du Québec; et...

Considérant que l'adhésion à la Constitution de 1867, tel que prémédité à son préambule, n'a favorisé que les intérêts de l'Empire Britannique et ceux des dirigeants mis en place par le régime d'oppression et de terreur ainsi que les intérêts économiques et politiques de leurs descendants et collaborateurs actuels; et...

Considérant que les prospérités et intérêts économiques et politiques de leurs descendants et collaborateurs actuels sont aujourd'hui les nouveaux instruments d'oppression et de terreur utilisés afin de dissuader toute tentative de libération et de prospérité du peuple Québécois «de souche» et de chacun des peuples composant la Grande Nation Autochtone du Québec; et...

Considérant que les problèmes socio-économiques associés au déclin démographique du peuple Québécois «de souche» sont en voie de rejoindre ceux des peuples composant la Grande Nation Autochtone du Québec; et…

Considérant que
contrairement à ce qui est laissé entendre dans la Constitution de 1867 (Préambule), les Peuples du Québec n'ont jamais démocratiquement exprimé le désir de contracter une Union Fédérale avec les autres provinces pour ne former qu'une seule et même Puissance (Dominion) sous la couronne du Royaume-Uni de la Grande-Bretagne et d'Irlande, avec une constitution reposant sur les mêmes principes que celle du Royaume-Uni; et...

Considérant que l'absence de consentement du peuple Québécois «de souche» et de chacun des peuples composant la Grande Nation Autochtone du Québec exige la nullité l'Acte Constitutionnel de 1867 ainsi que la restitution en principe et en nature de l'intégralité du territoire Québécois et de ses biens patrimoniaux; et...

Considérant que la Constitution du Canada de 1867 (article 23.2.) évoque l'identité québécoise sous l'appellation d'une qualité de; sujet-né de la Reine, ou sujet de la Reine naturalisé par loi du parlement du Canada, après le contrat de l'Union Fédérale des provinces du Canada; et...

Considérant que la même Constitution de 1867 (article 23.2.), évoque néanmoins qu'avant le contrat de l'Union Fédérale des provinces du Canada, un sujet de la Reine pouvait alors, sans contrainte, être naturalisé par la législature de l'une des provinces du Canada, dont notamment le Québec; et...


CONSIDÉRANT QUE LA VÉRITABLE IDENTITÉ QUÉBÉCOISE NE SERA JAMAIS UNE NATURALISATION DÉFINIE, RECONNUE, ENCHÂSSÉE ET RESPECTÉE À L’INTÉRIEUR DE LA CONSTITUTION DU CANADA; VOICI QUELQUES SUGGESTIONS :

Reconnaître que l'inné peut influencer l'acquis culturel.

Reconnaître officiellement que la Nation Québécoise «de souche» est indubitablement le fruit d’un métissage avec la Nation Autochtone dès la fondation de la Nouvelle-France.

Entreprendre d’urgence le processus d'une alliance constitutionnelle avec l'intégralité des peuples survivants [1] composant la Grande Nation Autochtone du Québec.

Déclarer l’indépendance du Québec sur le fondement naturel et culturel des deux Nations.

Déclarer [2] la nullité de l'Acte Constitutionnel de 1867 et prononcer la restitution en principe et en nature de l'intégralité du territoire Québécois et de ses biens patrimoniaux.

Déclarer l'abolition du poste de Lieutenant-Gouverneur de la province de Québec, symbole historique d'oppressions violentes, de linguicide [3] et d'ethnocide [4].

Proclamer, suite à un véritable référendum, une Constitution Québécoise enchâssant le fondement naturel et culturel des deux Nations ainsi que les Droits et Libertés Individuels et Collectifs de tous les Québécois.

Modifier ce même jour, l’emblème du drapeau du Québec en y incorporant le symbole du métissage qui est la source du fondement naturel et culturel des deux Nations.

Fonder un "Musée du Souvenir du Québec" pour commémorer la véritable histoire des luttes de survie du peuple Québécois «de souche» et de chacun des peuples composant la Grande Nation Autochtone du Québec.

Révéler la véritable histoire du fondement naturel et culturel des deux Nations en l'intégrant aux programmes scolaires d'histoire et de linguistique des écoles et institutions d'enseignements de chacune de nos deux Nations.

..........

[1]   Les représentants de l'un des Peuples survivants, les Métis, sont allés déposer un rapport révélateur devant la Commission Bouchard-Taylor : http://www.metis-estrie.org/PDF/Memoire.pdf

[2]   DÉCLARER, verbe trans.; du lat. vulg. *disclariare encore attesté au xvie s. sous la forme hybride declairer aux sens de « éclaircir » et de « déclarer, faire connaître », ce dernier pris à déclarer  (Hug.).

«Le Canada a été fondé sans référendum. Le Québec peut donc devenir un État indépendant en le déclarant.» Éric Tremblay

[3]   Le linguicide est l'acte de tuer une langue.

[4]   L'ethnocide détruit l'identité culturelle d'un groupe, sans nécessairement détruire physiquement ce groupe ou agir avec violence physique contre lui (contrairement au génocide).

..................................................................................................

Ajoutez un commentaire

Commentaires

graal1108
graal1108
13 sep. 08, 21h30

entièrement d'accord avec toi libérez-nous de cette gagne mieux vaut voter pour le bloc au pire Harper merde... le ptit con suffisant de Trudeau qui se présente dans Papineau pas croyable je suppose qu'il remplacera Dion à la chefferie. Il est comme son père il crache sur les québecois j'espère qu'il ne passera pas dans ce comté. 

r1953
r1953
13 sep. 08, 21h39

MERCI DE TON BEAU COMMENTAIRE GRAAL1108...

D'accord avec toi: Les libéraux exploitent encore le "vote ethnique" pour se faire élire... 

RBlaze
RBlaze
16 sep. 08, 02h15

Je pense que notre pays a grandement besoin de nouveaux partis.  Je profite de l'occasion pour dire que je déteste bush et harper!

Vous devez être connecté pour pouvoir laisser un commentaire. Si vous n'êtes pas membre, inscrivez-vous!
Fermer

Publicité